Blacklist : la saison 4 sur TF1 le 24 janvier

Blacklist © NBC

Près d’un an et demi après le final de la saison 3, TF1 revient avec la quatrième saison de Blacklist. Ce sera à partir de 24 janvier prochain.

De nombreuses questions en suspens.

Enfin une bonne nouvelle pour les fans de Reddington et Liz. Après une longue période d’absence, les deux personnages reviennent cette année sur TF1 pour une quatrième saison de Blacklist. Les fidèles pourront enfin avoir la réponse aux nombreuses questions restées en suspens à l’issue de la précédente saison. En effet, Elizabeth Keen (Megan Boone) avait été enlevée dans le final de la saison 3, alors qu’elle venait de mettre en scène sa mort, aidée par M. « Kate » Kaplan (Susan Blommaert), afin d’échapper à Raymond Reddington (James Spader). L’enlèvement était orchestré par Alexander Kirk (Ulrich Thomsen) qui dit être le père de Liz. Cela est-il vrai ? Quelle sera la suite pour Liz dans ce cas ? Aussi, quelle décision Reddington va-t-il prendre à propos de M. Kaplan étant donné qu’il avait le sentiment d’avoir été trahi par cette dernière ? Voilà autant de questions auxquelles les fidèles pourront avoir les réponses.

Une baisse d’audiences

La quatrième saison de Blacklist comprend 22 épisodes. TF1 en diffusera 3 par semaine. La Une espère cette fois rassembler de nombreux téléspectateurs devant leurs écrans. En effet, même si la saison 3 l’avait placé leader des audiences pendant huit des neuf semaines qu’ont duré les diffusions, le nombre de téléspectateurs n’était pas très élevé. À peine la chaîne réussissait à rassembler 3,5 millions de fidèles pour les premières diffusions. Une audience qui est bien plus faible que celle de la première saison. Mais notons qu’aux États unis également, l’engouement pour la série a considérablement diminué. Alors que la première saison rassemblait près de 15 millions de personnes, les audiences moyennes de cette quatrième saison tournaient autour des 9,6 millions de téléspectateurs. La saison 5 est déjà en cours de diffusion sur NBC. Avec un peu de chances, les téléspectateurs de l’hexagone pourront aussi l’avoir l’année prochaine.