Affaire Haziza: une motion de défiance contre la direction de LCP

Affaire Haziza: une motion de défiance contre la direction de LCP
Frédéric Haziza © Sipa

Lundi 08 janvier dernier, la société des journalistes de LCP s’est prononcée dans le cadre de l’affaire Haziza. L’organisation a en effet voté une motion de défiance à l’encontre de Eric Moniot et Marie-Eve Malouines.

Affaire Haziza : violences sexuelles à LCP

La quasi totalité de la rédaction de la chaîne parlementaire fait opposition à la direction dans l’affaire Frédéric Haziza. Lundi dernier, la société des journalistes de LCP a tenu une réunion à cet effet. Réunion au cours de laquelle, les journalistes devaient déterminer si Marie-Eve Malouines et Eric Moniot étaient encore dignes de diriger LCP.  A l’issue de cette rencontre, une motion de défiance a été votée contre les dirigeants. Il y a eu au total 26 votants, 25 ont votés pour la motion de défiance, et une personne a voté blanc. Cette motion de défiance intervient suite à la plainte formulée par la journaliste Astrid de Vilaines au mois de novembre passé. Frédéric Haziza a vraisemblablement reçu le soutien de la direction dans cette affaire. Et comme on pouvait s’y attendre, cela n’a pas du tout été du goût de ses collègues.

Une affaire qui remonte à 2014

Astrid De Vilaines a en effet porté plainte contre Frédéric Haziza pour des actes d’agression sexuelle qui remonteraient à 2014. Une enquête judiciaire avait alors été ouverte, et Frédéric Haziza avait dans un premier temps été écarté de l’antenne par la direction de la chaîne. Mais à la suite d’une enquête interne conduite par la direction, il a en fin de compte été décidé de rétablir le journaliste dans ses fonctions. Cette décision de la chaîne n’a pas du tout plu à la SDJ qui a signalée toute sa surprise de voir le journaliste accusé revenir à l’antenne malgré l’ouverture d’une enquête préliminaire. La décision est d’autant plus incompréhensible pour les journalistes de la chaîne que d’autres personnes avait profité de l’occasion pour dénoncer d’autres comportements déplacés de Frédéric Haziza.